Eurasie 2010 : Lac Yamdrok et glacier de Karo-La

Nous arrivons en début d’après-midi au lac de Yamdrok, encore un important droit d’entrée à payer, pour quoi???? Les environs mêmes de la guitoune sont jonchés de détritus! On paierait sans soucis si l’on savait le lac sous protection mais ce n’est pas le cas. Comme la plupart des lacs au Tibet, celui-ci est en grave danger à cause d’une station de pompage qui le vide de ses eaux. Les niveaux sur les bords indiquent une forte perte depuis l’origine, une ancienne légende prévient que le Tibet deviendra inhabitable si le lac Yamdrok venait à mourir, à ce rythme, c’est pas pour longtemps… Il est également ahurissant, en pleine saison des pluies, de voir de multiples cours d’eau asséchés!
« 1 de 2 »
Depuis ce col nous apercevons le Norzing Kansar culminant à 7200m au pied duquel passe le col de Karo La où nous pouvons admirer son magnifique glacier. En cet endroit situé à 5000m d’altitude, les très pauvres Tibétains logeant dans des tentes rudimentaires et aux visages meurtris par le froid, vivant du petit commerce et pour certains jeunes, de la quasi-malhonnêteté… Chaque photo est une épreuve de forcing et négociation salée, comment combiner cette attitude avec ses convictions religieuses? Comprennent-ils vraiment tous les enseignements du Bouddha? Néanmoins, malgré ce soucis de donateur ambulant et de mendicité, l’immense majorité des Tibétains sont adorables et ne demandent rien, ils s’agglutinent devant le van par simple curiosité!
En fin d’après-midi, après une journée de voiture bien rythmée, nous voici à Gyantsé pour 2 jours afin de profiter du Horse festival annuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *