Eurasie 2010 : Ganden

Sixième et dernier jour dans les environs de Lhassa, nous espérons être assez acclimatés pour rejoindre sans soucis le monastère de Ganden, perché à 4700m d’altitude, aussi haut que le Mont Blanc! Nous rejoignons notre guide Khamsang à 4h30 du matin afin de prendre le bus de pèlerins, les paysages au soleil levant sont magnifiques, nous longeons le Brahmapoutre! Rob, l’Anglais de notre groupe, se fait caresser les poils de sa jambe sans que la Tibétaine ne lui demande son avis, cocasse que les Tibétains soient si impressionnés par nos poils!
La route grimpe, grimpe, grimpe jusqu’au monastère fraîchement restauré, certaines ruines en arrière-plan témoignent de la vérité, celle d’un temple assiégé par les chars de Mao tirant sur tout ce qui sort et une aviation qui bombarde le sanctuaire avec les moines à l’intérieur durant 3 jours…
En 1996, nouveau drame, une campagne de nationalisation débarque à Ganden pour y retirer de force toute image du Dalaï-Lama, deux lamas s’y opposèrent, ils furent froidement assassinés pendant que ceux qui étaient blessés s’enfuirent, arrêtés et jetés en prison ou soumis aux stages de rééducation patriotiques intensifs. Depuis cette année, l’université est restée fermée, il y avaient 3000moines auparavant contre moins de 200 actuellement.
Nous y découvrons également avec horreur un grand nombre de caméras mais surtout une grande caserne de Police toute neuve directement accolée aux murs du monastère pour ne surveiller…que les moines! En effet, mis à part, le monastère sur le haut de cette montagne, pas de village à l’horizon, ce n’est pas un peu abusé????
Le site est magnifique, la Kora surplombe toute la vallée de la rivière Kyichu, on ne se croirait pas être au dessus du Mont Blanc mais ne sommes pas à la même latitude. Les bâtiments sont jolis bien que un peu trop neufs, le premier moine croisé ne dit même pas bonjour mais vérifie si nous avons bien acheté nos billets…
La Kora est magnifique, nous voyons le village natal de Khamsang au loin, chaque effort nous essouffle mais mis à part un léger mal de tête pour Yulia, tout roule.
Nous repartons vers Lhassa et profitons de notre dernière après-midi avant le Lac céleste Namtso programmé pour demain.
« 1 de 3 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *