Eurasie 2010 : Hué

Voici Hué, le véritable détonateur de notre voyage au Vietnam. Vraiment, au Sud il n’y a finalement pas grand chose à voir…
Nous avons la grande chance d’arriver le jour de la cérémonie d’ouverture du festival culturel international de Hué! Cet événement est organisé tout les deux ans et rassemble cette année des artistes de 31 pays et dont l’initiative est soutenuE par la France (nous avons rencontré l’organisateur Vietnamien parlant couramment le Français). L’ensemble se déroule dans toute la région mais surtout au sein de la citadelle. Hué fut vers le 19-ème siècle, la capitale du royaume où empereurs et cités furent calqués sur le modèle Chinois. Bien entendu, les Français tenaient ici leur plus belles marionnettes pour diriger le pays comme ils l’entendent! Cette présence a également marqué l’architecture du mur d’enceinte de la citadelle par une influence à la Vauban! La figure de proue est incontestablement la place du Tet où trône l’immense drapeau rouge à l’étoile jaune. Les Vietcong réussirent par un coup de force et de diversion mémorable à en chasser les Américains durant quelques jours, cet acte a marqué le début de la fin.
Hué a eu la mauvaise idée de se retrouver en pleine ligne de démarcation (établie à la chute des Français) entre le Nord communiste et le Sud, capitaliste, le fameux 17-ème parallèle. En conséquence, la région (nommée démilitarisée) a été la plus bombardée et la plus militarisée du monde, il ne reste malheureusement pas grand chose de la citadelle. Les mauvaises langues, comme nous, disent que les Américains ne respectent pas les monuments vu qu’il n’ont pas d’histoire! Notons tout de même au passage que la bombe atomique devait initialement être larguée au dessus de Kyoto, mais le président a refusé de détruire une telle merveille (enfin, un homme éclairé).
Nous posons nos valises dans un hôtel très sympathique avant de nous lancer vers la citadelle au risque de nos vies (avec cette circulation, j’exagère pas!). La ville est malgré tout agréable et fait penser à une petite Budapest (ne me demandez pas pourquoi, ça n’engage que moi!), les efforts de décorations sont remarquables et il y a de la création qui ne demande que plus de moyens pour s’exprimer pleinement.
Nous nous faufilons au milieu de la foule avant d’apercevoir la magnifique porte d’entrée et les tribunes de la cérémonie. Le périmètre est sérieusement bouclé par la Police, nous n’avons pas de tickets mais faisons les touristes idiots. Les policiers repoussent les gens en menaçant de leur bâton électrique mais nous laissent passer avec un grand sourire! Pour une fois qu’on a le traitement VIP parce qu’on est blanc!
La scène est magnifique et les tableaux relatent les différentes ethnies et périodes Vietnamiennes puis finit sur quelques spectacles des pays invités. Malheureusement, la pluie se met à tomber sérieusement et rentrons trempés, ce qui n’as pas empêché les artistes de continuer dans une mare devant les caméras de télévisions!
Hué retrouve peu à peu sa créativité culturelle qui avait été verrouillée par le communisme. Ce festival reste modeste mais est rudement bien réussi! Nous avons fait plusieurs soirées à nous déplacer de scènes en scènes en fonction de nos envies. Nous avons donc pu profiter de danses traditionnelles Vietnamiennes, Indiennes, Coréennes, Russes, de danses modernes Anglaises (spécial!), de défilés, de l’opéra de Pékin et surtout de la mise en scène ultra-communiste sur le Tet (on aurait cru les documents d’archives pendant l’URSS)! Un régal dans ce décor qui fait penser aux festivals d’été du sud de la France.
La citadelle ayant été bombardée, l’excursion principale reste les tombeaux des empereurs, plus ou moins folkloriques les uns que les autres mais demandant tous un sacré financement de restauration!
Nous tombons sur la voiture du moine s’étant immolé par le feu en plein Saïgon pour protester contre la pression du communisme sur les bonzes. Cette photo a fait le tour du monde!
Pour finir, nous sommes tombés sur la joyeuse troupe d’échassiers venus de Belgique pour le festival, un début de soirée arrosé et très convivial que nous espérons retrouver en Flandre si elle existe toujours dans 1 an!!!!!!!!!!!
« 1 de 5 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *