Eurasie 2010 : Dunhuang

Et c’est reparti pour près de 14 heures de train où nous rencontrerons un homme d’affaires Chinois travaillant dans les éoliennes (parle pas un mot d’Anglais même si il le fait croire en disant tout le temps Yes!) que nous retrouverons dans notre wagon de retour! De toute façon le Chinois est très curieux par sa nature mais dès que vous essayez de bosser sur le site en fonction des photos, 5 Chinois s’agglutinent plus ou moins discrètement derrière vous pour regarder! Ça fait plaisir d’avoir du public mais du coup j’ai pas avancé d’un brin pour le site! Nous arrivons le matin à Dunhuang où nous sommes évidemment les seuls touristes du train à débarquer, je vous laisse imaginer la réaction des dizaines de taxistes affamés à notre vue, surtout sachant que la gare est à une quinzaine de kilomètre de la ville!! Le temps d’acheter notre billet de retour du lendemain et nous embarquons avec le plus insistant qui s’avérera le plus gentil, j’ai dû insister pour qu’il mette le compteur et payer le prix final, il faut dire qu’il essayait de nous vendre ses prestations touristiques à la journée malheureusement trop chères pour nous malgré ses excellents prix.
Nous arrivons dans l’un des seuls endroits de la Chine où le tourisme, pourtant premier revenu de la région, n’est pas développé hors saison. Nos vraies-fausses cartes étudiantes sont inconnues et refusées alors que les prix sont littéralement prohibitifs (Aller, c’est pour la bonne cause, ça fait vivre des gens derrière…). L’exemple le plus marquant sont les dunes géantes, aux portes de la ville, une entrée à 240Yuan (24euros!!!!!) et…que des dunes! Quel entretien magistral demande un tel ticket mis à part le grillage???!!!! Bref le jeu en vaut la chandelle car après la frustration du désert de Gobi où les dunes étaient inaccessibles pour cause de neige, voici les dunes parmi les plus hautes du monde. Selon mes calculs (Altitude du point le plus haut – Altitude moyenne de la ville située à 1Km) la plus grande dune culmine à 1700 mètres au dessus du niveau de la mer et atteint quasiment 600mètres de hauteur, ce qui les placerait pour les plus grandes du monde!!!!! Les temps est couvert et doux, ce qui permet une exploration très agréable et efficace. Par dessus tout, le sable est gelé, nous ne nous enfonçons donc quasiment pas dans le sable, conditions optimum nous permettant de faire 6 dunes différentes dont la plus haute (enfin on espère que celle-ci était raide, car c’était fatiguant et haut!!!!!). J’ose à peine imaginer l’été, la chaleur étouffante et les pieds s’enfonçant dans le sable brûlant, cauchemar! Première rencontre avec les dunes de sable pour Yulia et pas des moindre! L’endroit est magique et nous sommes réellement seuls dans cet univers si proche de la ville! Un vrai bon moment très sportif, les montées sont éreintantes mais les descentes sont éclatantes, impossible de tomber dans une dune: le sable amorti, stabilise et freine! Yulia adoooore!!!
« 1 de 3 »
Le lendemain direction les grottes de Mogao, l’un des exemples le plus impressionnant de grottes bouddhiques au monde paraît-il. Le site est ultra sensible et donc ultra protégé, si la moindre pluie ou tempête de sable éclate, le site est clos, interdiction totale de prendre des photos, et ils sont attentifs! Toutes les photos présentées sur le site sont donc issues d’Internet, pour tout les détails, je vous conseille de vous rendre sur ce lien pour comprendre la perle culturelle que ce site représente : CLIQUEZ ICI
Le prix d’entrée comprend obligatoirement un guide dans la langue souhaitée. Le site est touristique mais la saison est ultra courte. Nous sommes donc quasiment seuls sur le site avec notre guide venue de chez elle spécialement pour nous (Nous sommes ses premiers Français depuis 6 mois!!!!!!!) La visite de 2heures est magique, le site est d’une beautés et dans un état de conservation rare. Les peintures sont fantastiques et semblent réellement récentes. Les salles se succèdent plus belles les unes que les autres, ouvertes spécialement pour nous! Si vous voulez jouer les VIP, venez en hors saison, il paraît qu’en haute saison ce sont des groupes de 20 voir 30 personnes par guide et des queues se forment à l’entrée des grottes! La visite se termine toujours par les deux grands bouddhas taillés à même la montagne, l’un de 17mètres, l’autre de 36mètres, vertigineux!!!!!!!! N’oublions pas le magnifique bouddha couché représentant le Nirvana. Visite qui valait le déplacement et qui restera dans nos mémoires, à conseiller TRES fortement.
Nous reprenons le train vers Xining, ville départ de la fameuse voie de chemin de fer reliant Lhassa au reste du pays, où nous prendrons un bus vers le Tibet historique…
« 1 de 2 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *