Eurasie 2010 : Lviv

Nous sommes dans la gare routière de Krakow à attendre le bus, le train fut malheureusement deux fois plus cher mais avait l’avantage d’offrir une véritable couchette. Tant pis, on est jeune et nous pouvons aisément récupérer le lendemain car nous ne sommes vraiment pas des oiseaux de nuit!! Le bus arrive, toujours la compagnie Eurolines mais deux fois plus pourri que pour le trajet Paris- Prague, vraiment nous ne conseillons pas Eurolines!!!Le bus « grande ligne » ne propose pas d’eau, l’inclinaison des sièges ne permet pas une relative nuit, nos billets ne comportaient pas de places numérotées à l’instar des autres passagers, nous avons dû nous placer là où il y avait de la place, et pour finir il n’y avait même pas de toilettes! Nous bavions devant les bus des compagnies Student Agency et surtout Orange Ways qui propose le Wifi à l’intérieur du car!!! Qu’importe, il ne s’agit que d’une nuit de 9 heures de bus, de plus dans une ambiance agréable avec les chants du groupe Ukrainien (Voir le son enregistré ci- dessous), nous craignons davantage la douane car nous quittons le fabuleux espace Schengen!! Nos craintes étaient bels et bien fondées car nous n’avons pas patienté une ou deux heures, mais 7 heures à la douane!!!!!!!!!!! Passés la frontière polonaise, nous avons pu assister à un ballet comique et ridicule d’inefficacité! Imaginez une cohorte de douaniers Ukrainiens (dont 95% ne faisaient qu’effectuer des allers et retours entre les différents locaux, que font-ils??!!) en tenue militaire avec une immense Chapka à la Russe. Une jolie douanière nous soutire nos passeports le temps de les tamponner et tout ceci sans un sourire. Ensuite la soute à bagage a été ouverte pour une photo d’ensemble (pas de fouilles, pas de déclaration douanière, rien! Nous pouvions avoir 30 Kg de cocaïne sur nous!) avec une même photo de l’intérieur du bus vide de ses passagers. Vous pouvez m’expliquer à quoi ça sert??!. Le plus craquant a été le militaire Ukrainien dans toute sa splendeur avec son chien anti-drogue : un caniche royal toiletté comme pour un concours de beauté!!! Hilarant! Bref, il neige et sommes bien arrivés à Lviv, enfin à un détail près : la gare routière n’est pas du tout dans la ville mais plutôt à 20 minutes de taxico! Taxico kesako? C’est sans doute un moyen de transport collectif que l’on trouve uniquement des les pays de l’ex-URSS! Un taxico c’est tout simplement un minibus complètement pourri dans lequel 248 personnes peuvent aisément s’entasser!!! Après 20 minutes de taxico qui résume à lui seul le changement radical de monde et culture, nous voici au centre de Lviv dénommée la « Cracovie oubliée ». En effet, la ville appartenait à la Pologne avant d’être annexée à l’Ukraine par Staline après la Guerre, ce qui explique sa beautés architecturale centenaire. La ville est miraculeusement indemne des guerres et surtout de l’affreuse urbanisation soviétique, outre l’opéra et la gare qui sont de véritables merveilles comme dans toute l’ex-URSS. Pas grand chose à dire de Lviv mis à part que nous nous sentons vraiment entre deux mondes qui fusionnent en cette ville. Tout d’abord la notion de « confort » se perd à en voir notre hostel qui certes propose un jacuzzi mais le chauffage est quasi inexistant (nous dormons avec nos sacs de couchage), et la propreté commence à être sérieusement douteuse. Ensuite, la population n’est plus du tout avenante et encore moins cordiale!!! Pour finir les monuments et la culture sont vraiment déchirés entre l’Europe et la Russie, prenons l’exemple des bâtiments religieux, l’architecture est franchement catholique mais l’habillement intérieur est orthodoxe! Alors Catholique ou Orthodoxe??? Lviv est une ville à la culture fortement orthodoxe Ukrainienne qui par ailleurs est un bastion patriotique anti-influence Russe. L’église propose donc un décor très élaboré, quasi saturé de couleur, un cœur caché des regards et une multitude d’icônes dont une centrale avec son petit chiffon afin d’essuyer après chaque baiser. Disons-le en Ukraine il commence à faire froid, nous avons eu -8°C à Lviv alors que Kiev nous réserve des températures de -18°C et ne parlons même pas de Nijny Novgorod avec ses -28°C et Oulan Bator avec ses -34°C! A l’heure où je vous écris nous sommes à Nijny et la température est sérieusement remontée à un point qu’il pleut désormais!!!

« 1 de 2 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *